réseau mondial d'information sur les drogues

Consulter notre annuaire mondial complet

25 Juillet 2017

Des adolescents vendent des drogues sur les sites de réseautage social

Une enquête du troisième canal pour la BBC a révélé que des enfants à l’âge de 15 ans prétendent gagner jusqu'à 300 £ par jour grâce à l'utilisation des sites e réseautage social pour vendre des drogues en se basant sur les émoticônes Internet (emoji).

L’émission du troisième canal s’est intéressée à l’activité de ces gangs sur les sites «Snapchat» et «Instagram», en plus du site de rencontre «Yellow».

Les sites concernés ont rappelé que les utilisateurs doivent signaler les contenus illégaux qu'ils rencontrent.

Mais 72 heures après le signalement des utilisateurs qui vendent des drogues, leurs comptes étaient toujours actifs sur Internet.

Tai (ce n’est pas son vrai nom), que l’émission a contacté via l'application «Snapchat», a expliqué que les gains matériels sont similaires à l’addiction. Il a dit qu'il gagne 300 livres par jour grâce à son activité sur le Net.

Le documentaire a aussi montré que les trafiquants de drogue utilisent les émoticônes Internet pour cacher la nature de leurs conversations avec les clients.

En même temps, l'un des plus grands cartels de la drogue a déclaré que trois quarts de ses revenus proviennent de la vente de drogues aux jeunes via les applications en ligne.

Au cours de l’émission, des chefs de gangs de drogues ont révélé à la présentatrice Stacey Dooley des informations sur une expédition de cocaïne liquide provenant d'Afrique du Sud et dissimulée dans des bouteilles d'huile d'olive. Ils ont également dit que le revenu de chaque membre de gangs peut atteindre 26 mille livres sterling en deux jours.

L’application «Snapchat» a publié une déclaration dont le contenu: «Nous encourageons les utilisateurs de Snapchat à signaler tout ce qui n'a rien à voir avec l'application».

Alors qu’«Instagram» a expliqué qu'il encourage tous ceux qui tombent sur un contenu tel que paru dans l’émission à le signaler à travers les moyens disponibles dans l'application.

La présentatrice de l’émission a dit qu'elle «craint que des choses tragiques doivent arriver à ces enfants avant que Snapchat, Instagram et Yellow ne prennent des mesures contre ces activités».

Lire la suite >

24 Juillet 2017

La Grèce légalise l'usage de la marijuana médicale

La Grèce est devenue le dernier pays européen à légaliser l'usage de la marijuana à des fins médicales, où les médecins peuvent maintenant prescrire les plantes de cette substance pour les patients.

Selon le journal britannique «The Independent», le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a déclaré la semaine dernière que les médecins pourront bientôt prescrire cette substance narcotique sous des conditions médicales et un ordre juridique.

Habituellement, le cannabis est prescrit pour des conditions médicales telles que les spasmes musculaires, la douleur chronique, les troubles de stress post-traumatique, l'épilepsie et le cancer.

Le journal officiel du gouvernement grec a rapporté que le premier ministre a dit lors d'une conférence de presse: « Après la République tchèque, la Finlande, les Pays-Bas, le Portugal et l'Espagne, la Grèce est maintenant le sixième pays de l'Union européenne qui prend cette mesure et légalise cette drogue à des fins médicales ».

Le journal britannique, «The Independent », a indiqué que la nouvelle loi va aider à stimuler l'économie car elle permet la mise en place de l'industrie pharmaceutique des drogues légales. La Grèce sera également en mesure d'importer des médicaments à base de cannabis.

Lire la suite >

23 Juillet 2017

Des mesures efficaces pour le traitement de la toxicomanie à la maison

Les médecins et les spécialistes dans le traitement de la toxicomanie et l'alcoolisme préfèrent que le traitement se fasse dans les centres de santé spécialisés, mais certaines personnes préfèrent recevoir le traitement de cette dépendance à la maison pour des raisons personnelles. Les spécialistes soulignent que le traitement de la dépendance varie d'un individu à l'autre en fonction de plusieurs facteurs dont la période de la dépendance, l'état de santé, l’état psychologique et la détermination de la personne pour recevoir un traitement.

Le temps dont le patient a besoin pour le traitement varie selon ces facteurs, où la période peut se limiter à trois mois en cas de dépendance récente, comme elle peut prendre un an ou plus en cas de dépendance grave et le manque de préparation psychologique et physique pour le traitement.

Avant de commencer le traitement de la toxicomanie à la maison, le patient doit éprouver un désir sérieux et honnête de guérir et de ne plus reprendre l’usage de drogues à nouveau. Ceci est considéré comme l’une des étapes les plus importantes vécues par le toxicomane étant donné qu’elle nécessite beaucoup de volonté et de détermination ainsi que le soutien social et émotionnel de la part de la famille et des autres individus dans l’entourage du patient. Avant de commencer le traitement, il est important que  le toxicomane prenne quelques mesures, dont les plus importantes sont de rester à l’écart des autres usagers de drogues et d'alcool, obtenir un congé officiel du travail et consulter un spécialiste dans le traitement de la dépendance pour superviser les étapes de traitement de la toxicomanie à la maison.

Ces étapes préliminaires de traitement de la toxicomanie commencent par les conseils et les mises en garde, « lors de cette période, le toxicomane se sent perdu et doit être entouré par les amis et les membres de sa famille pour le conseiller et l'avertir du danger de la dépendance ». Ensuite, vient la phase de pré-décision où le toxicomane est conscient de la gravité de sa situation mais il est incapable de trouver un moyen qui lui permet de sortir de ce labyrinthe. Enfin, c’est le stade de la décision effective, c’est-à-dire la période où le toxicomane prend une décision cruciale concernant le traitement de la dépendance et consulte un médecin spécialiste pour obtenir les conseils nécessaires.

Les étapes réelles du traitement de la dépendance se présentent dans la phase de sevrage ; au cours de cette période on retire la drogue du corps du toxicomane et elle dure souvent deux semaines. Le patient a besoin de prendre certains types de médicaments qui réduisent la douleur associée à ce stade et il est important de ne pas reprendre l’usage de drogues au cours de cette phase et les étapes suivantes du traitement. La deuxième phase concerne la thérapie comportementale où le patient doit acquérir de nouveaux compétences et comportements qui l'empêchent de retourner à la dépendance. Par la suite, interviennent les consultations psychologiques ; le patient a besoin de séances de psychothérapie individuelle ou collective qui lui donnent l’occasion d’exprimer ses sentiments et ses craintes. Il est important pour le patient de continuer à bénéficier d'un soutien psychologique, même après le traitement de la dépendance. Enfin, le soutien médicamenteux où le patient peut avoir accès à certains médicaments qui aident à arrêter la dépendance et qu’il faut obtenir sous la supervision d'un médecin spécialisé et respecter les doses indiquées.

Lire la suite >

22 Juillet 2017

Egypte: 36% des appelants de la hotline du traitement de la toxicomanie sont âgés de moins de 18 ans

Le ministre de la Solidarité sociale et Présidente de la Direction du Fonds du traitement et de la lutte contre la toxicomanie, Ghada Wali, a dit que le pourcentage d'enfants de moins de 18 ans qui appellent la hotline du traitement et de la lutte contre la dépendance a atteint 36% du total des appelants au cours des six premiers mois de cette année.

Wali a ajouté, lors de l'annonce des résultats de l'enquête nationale sur le tabagisme, la toxicomanie et l'alcoolisme parmi les élèves des écoles secondaires avec la participation du Dr. Tarek Shawki, ministre de l'Éducation et des dirigeants et des responsables d'un certain nombre de ministères et des ONG, que le nombre d'appels téléphoniques reçus par la hotline « 16023 » afin d’obtenir des conseils pour le traitement a atteint 37322  appels au cours des six premiers mois de cette année, soit plus que le double d’appels entrants pour la même période l'an dernier.

Le ministre a également affirmé qu'il ya un besoin urgent de la formulation d’un système de détection précoce de la consommation de drogues chez les élèves, soulignant l'importance de renforcer les capacités du personnel médical dans les établissements d'enseignement en ce qui concerne les mécanismes de détection précoce de l'usage de drogues. Cette procédure doit s’inscrire, selon le ministre, dans un cadre d'orientation éducative et non punitive et ce avec la participation du conseil d'administration, tout en continuant à effectuer des campagnes de détection de l’usage de drogues chez les chauffeurs d'autobus scolaires.

Lire la suite >

20 Juillet 2017

Connaissez-vous le premier état à légaliser la vente de la marijuana dans les pharmacies?

Le vendredi, les autorités ont annoncé dans la capitale Montevideo que l’Uruguay commencera à partir de cette semaine à vendre la marijuana à des fins récréatives dans les pharmacies à travers tout le pays.

L’Uruguay deviendra ainsi le premier pays au monde à légaliser complètement la production, la vente et la consommation de la marijuana.

A partir de mercredi prochain, les usagers enregistrés pourront choisir entre deux types de drogues et en acheter 10 grammes par semaine d'un nombre limité de pharmacies.

Selon l'Institut National de la lutte contre le cannabis, 4711 personnes se sont déjà inscrits pour acheter la marijuana à 1,3 $ par gramme – c’est-à-dire moins de ce qu’elles payaient avant pour un trafiquant illégal.

Cette procédure constitue la dernière étape du processus de la légalisation de l'usage de la marijuana en Uruguay, une procédure qui a débuté en 2013 sous la présidence de Jose Mujica.

Lire la suite >

19 Juillet 2017

Nouveau rapport de l'ONUDC: les cultures de coca en Colombie augmentent de plus de 50% en un an

Bogota, le 14 juillet 2017 - Le dernier sondage sur la culture colombienne, produit par le projet du Système intégré de Surveillance des Cultures Illicites (SIMCI) du Bureau des Nations Unies contre la drogue et la criminalité (UNODC), a été publié aujourd'hui, affichant une augmentation de 52% dans la surface des plantations de coca  - de 96 000 hectares (ha) en 2015 à 146 000 ha en 2016.

Selon le même rapport, la plus forte croissance a été observée dans les départements colombiens situés aux frontières, en particulier Nariño, Putumayo et Norte de Santander, les mêmes territoires ayant la plus grande superficie de coca selon l'enquête de 2015.

En ce qui concerne la production potentielle de cocaïne, l'estimation était de 866 tonnes métriques en 2016 contre 646 en 2015, soit une augmentation de 34%.

Le rapport de cette année indique également que les prix de la feuille de coca en 2016 étaient 43% supérieurs aux prix en 2013, lorsque la culture du coca a commencé à augmenter.

Bien que les derniers résultats du sondage soient décevants, il y a des résultats positifs, y compris une augmentation de 49% des saisies de cocaïne - de 253 tonnes confisquées en 2015 à 378 tonnes en 2016.

Les conditions prévalant dans le pays sont favorables à parvenir à une solution durable puisque la stratégie du pays passe d'une intervention fondée sur les cultures à celle axée sur la transformation des territoires.

Le gouvernement de la Colombie et les communautés locales renforcent la confiance pour parvenir à des solutions efficaces et durables. Cela nécessitera des actions coordonnées, localisées et complètes visant à lutter contre les économies illicites et le crime organisé et permettre aux communautés de prendre des décisions sans la pression des groupes armés illégaux, ainsi que promouvoir des alternatives légales pour garantir le développement des territoires.

Lire la suite >

Drogues et stupéfiants

Tout savoir sur environ 40 drogues et stupéfiants parmi les plus consommés, et notamment sur les pays producteurs, les principaux effets, les signes de dépendance et les traitements

Poser une question à notre médecin

La première étape pour s'informer ou pour traiter une dépendance, que ce soit pour vous-même ou pour une personne pour qui vous vous inquiétez

GINAD

منشیات کی علت سے مقابلہ کرنے کے لیے ہسپتال منشیات کی علت سے شفایاب ہونے والوں کو ملازم رکھ رہے ہیں… https://t.co/p4wQQeFL0m

1 Juillet 2017

Pour lutter contre la toxicomanie, les hôpitaux embauchent des #toxicomanes rétablis https://t.co/URrnIZBsxt https://t.co/DIboeo7DBx

1 Juillet 2017

To Fight Drug Addiction, Hospitals Hire Recovering #Addicts https://t.co/V542kqoRhi https://t.co/0yp8XNiXIJ

1 Juillet 2017

الولايات المتحدة تستخدم مدمنين متعافين لمكافحة الإدمان على #المخدرات https://t.co/3RjGbiEdY5 https://t.co/lgOwGQ28Kp

1 Juillet 2017

Les dernières données révèlent les habitudes de consommation de drogues dans plus de 50 villes européennes… https://t.co/xF5yemtFbP

16 Juin 2017