26 Décembre 2017

L'ONUDC lance une publication pour aider les États membres à contrer la crise des opiacés

Ces dernières années ont vu, au niveau mondial, une forte hausse des décès par overdose d'opiacés. Bien que ce type de décès ait été initialement localisé en Amérique du Nord, ils se produisent à présent dans certains pays européens, ce qui est attribuable à la circulation d'héroïne adultérée avec du fentanyl et ses analogues, produits clandestinement.

Pour aider les États membres à faire face à ce défi, le programme de services de laboratoire et d'analyse criminalistique de l'ONUDC a récemment publié un manuel pour les laboratoires d'analyse criminalistique, intitulé: " Méthodes recommandées pour l'identification et l'analyse du Fentanyl et de ses analogues dans les échantillons biologiques".

S'exprimant à propos de la publication, Angela Me, Directrice de la Branche de Recherche et d'analyse des tendances de l'ONUDC a déclaré : "Renforcer les capacités des forces de l'ordre et des laboratoires nationaux à identifier et effectuer des rapports sur ces substances est essentiel pour comprendre la nature et l'étendue actuelle de la crise des opiacés. C'est une étape clé pour obtenir des informations basées sur des preuves et ainsi apporter une réponse internationale efficace. "

Aux États-Unis, les morts par overdose d'opiacés en 2015 ont fait 33 000 victimes, dépassant les chiffres de tous les autres décès liés à des drogues ou des accidents de la route. Entre le mois de janvier et juin 2017, le Canada a signalé que 65% de tous les échantillons d'héroïne analysés contenaient du fentanyl ou l'un de ses analogues. De même, l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies a signalé sur le continent plus de 60 décès associés à l'utilisation de carfentanil qui est un produit pharmaceutique vétérinaire avec une puissance 10 000 fois supérieure à la morphine.

Le fentanyl est un analgésique narcotique utilisé pour soulager la douleur cancéreuse et pour l'anesthésie chirurgicale, et il fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé. Il existe quatre analogues du fentanyl utilisés comme produits pharmaceutiques et 15 au total sont sous contrôle international.

L'identification des analogues du fentanyl dans les cas d'empoisonnement et de décès ainsi que dans les morts par overdose demeurent un défi majeur. Les analogues du fentanyl peuvent être présents en petite quantité dans des échantillons de drogues adultérées, ce qui rend plus difficile leur détection et identification. De telles circonstances obstruent l'obtention d'informations précises sur la portée et l'étendue de ce problème au niveau mondial.

Depuis 2012, plus de 20 dérivés non contrôlés du fentanyl ont été signalés au système d'alerte précoce de l'ONUDC sur les nouvelles substances psychoactives. Ces analogues du fentanyl peuvent être de 10 à plusieurs milliers de fois plus puissants que la morphine.

Plus de résultats...