28 Décembre 2017

Santé Mondiale: le tabagisme cause le décès de plus de 7 millions de personnes par an

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré aujourd'hui dans un rapport que les mêmes compagnies de tabac commercialisent de nouveaux produits en prétendant qu’ils sont moins nocifs, tels que des appareils qui "chauffent le tabac au lieu de le brûler", évaporent le tabac pour produire des aérosols à base de nicotine et financent des organismes qui prétendent travailler pour un monde sans tabac.

Le rapport a indiqué que le monde a connu des tactiques similaires dans d’autres pays, de l'Uruguay à l'Australie, où les compagnies de tabac lancent des contestations juridiques coûteuses contre la réglementation légitime de leurs produits meurtriers. Malgré les pertes, ces entreprises continueront sans doute à chercher de nouvelles façons de s'opposer aux restrictions imposées au tabac.

Il a ajouté qu'il est certain que l'ordre de la publication des « déclarations correctives » dans les médias américains émis par le tribunal représente une victoire de la vérité. Il est similaire à un procès important dans le ministère américain de la Justice, qui a été déposé en 1999 en vertu de la loi fédérale visant à lutter contre le crime organisé, puis a été laissé sans verdict, jusqu'en octobre 2017, au cours d'une décennie d'appel et de litiges judiciaires après la décision de 2006.

Les données expliquent en détail les effets mortels du tabagisme direct et indirect sur la santé, y compris les faits que les cigarettes à faible teneur en goudron et les cigarettes « légères » ne sont pas moins nocives que les cigarettes ordinaires, que le tabagisme et la nicotine entraînent la dépendance, et que les cigarettes ont été « délibérément » truquées pour « avaler plus de nicotine ».

Le rapport a dit que les producteurs de cigarettes reconnaissent également que leurs produits contribuent à 1 200 décès aux États-Unis tous les jours,  et dans le monde, l'usage du tabac tue plus de 7 millions de personnes par année.

Le rapport a ajouté que nous ne devons pas perdre notre détermination: il existe des gouvernements et des organismes de santé comme dans nos deux pays qui sont en guerre avec l'industrie du tabac et nous continuerons de lutter pour vaincre les grandes compagnies de tabac.

Si les dirigeants des pays et les ministres de la santé et des finances se demandent quelles mesures doivent être prises pour contrôler les produits du tabac, les aveux des grandes compagnies de tabac et les doutes des investisseurs apportent la réponse suivante: Une action maximale est nécessaire. Les gouvernements sont confrontés à un impératif moral et juridique d'utiliser les mesures les plus fortes possibles pour protéger leurs citoyens du tabac.

Par ailleurs, la Convention de l'OMS fournit des instructions pour la lutte antitabac en ce qui concerne des sujets tels que la taxation du tabac, la sensibilisation publique, l'éducation et les avertissements collectifs. Ces mesures ont aidé à sauver des millions de vies au cours de la dernière décennie, sans compter le fait d’épargner des centaines de milliards de dollars en coûts de santé.

Cependant, il est possible de faire plus et nous demandons aux gouvernements du monde entier de mettre en œuvre la Convention de l'OMS sur la lutte antitabac en accélérant les procédures relatives aux politiques de lutte contre le tabac et en mettant en œuvre des mesures pour appliquer la convention au niveau des pays. Ces conventions et ces mesures réunies constituent la plus forte défense contre l'industrie du tabac.

En outre, les gouvernements doivent soutenir le Protocole de lutte contre le trafic illicite de produits du tabac, qui vise à prévenir le trafic illicite, tel que la contrebande. Bien que l'Union européenne et 33 autres pays aient signé le protocole, il a besoin du soutien de 7 autres gouvernements avant d'être en vigueur.

Enfin, compte tenu de la réunion de haut niveau des Nations Unies autour des maladies non transmissibles en 2018, les dirigeants doivent être prêts à démontrer leur engagement à protéger les personnes contre les cardiopathies, les maladies des poumons, le cancer et le diabète, et ce en soutenant des normes plus sévères pour le tabac.

Après les récentes confessions, les principales compagnies de tabac ont été forcées à révéler leur vraie nature. À contrecœur, ces entreprises nous ont tous demandé d'abandonner leurs produits. Nous croyons qu'il est temps d'accepter cette proposition car nous savons tous à quel point le tabac est dangereux pour la santé humaine: il tue des millions de personnes chaque année et cause beaucoup de dommages à plusieurs gens. Nous savons également que les compagnies de tabac manipulent depuis longtemps les dommages que leurs produits causent à la santé.

Mais maintenant, même les grandes compagnies de tabac ont été obligées de rendre les faits publics, et après avoir perdu plusieurs appels après une décision de justice fédérale américaine en 2006, quatre compagnies ont été forcées de révéler la vérité derrière des années de marketing trompeur par la publication des annonces contenant des "déclarations correctives" dans les journaux américains et à la télévision. Ces déclarations doivent reconnaitre que les entreprises américaines « Philip Morris», « Reynolds Tobacco », «Laurelard » et « Altria » étaient au courant des dommages causés par leurs produits, mais elles ont continué tout de même à les vendre.

Plus de résultats...