Iran

Centres médicaux et de désintoxication

Iranian National Centre for Addiction Studies (INCAS)

Spécialisation :

Adresse/Contact:

INCAS
Azarash Mokri
South Kargar
Tehran

Tél: +98 21 541 5225
Fax: +98 21 541 2232
Site Internet: incas.tums.ac.ir/index.php?Lang=1

Le Iranian National Centre for Addiction Studies mène des recherches dans le domaine de la dépendance et propose des cures de désintoxication, des conseils, des psychothérapies, ainsi que d’autres services.

Triangular Clinic & Rehabilitation Centre

Spécialisation :

traitements et désintoxication pour les détenus.

Adresse/Contact:

Dr Parvis Afshar
Rajayee Shar Prison
Kraj City

Tél: +98 261 44 36 773
Fax: +98 261 440 1003
Site Internet: www.iranprisons.ir

Se consacre à la désintoxication, à la réduction des méfaits des drogues et à la prévention du VIH.

Autorités nationales en charge de la lutte contre les stupéfiants

Nom:

Drug Control Headquarters (siège de la lutte contre les stupéfiants)

Adresse/Contact:

Drug Control Headquarters
26 North Naft Ave.
Zafar St.
Tehran

Tél: 98 21 2290 1220
Fax: 98 21 2290 1221
Email: riec@dchq.ir
Site Internet: dchq.ir/html/

Le Drug Control Headquarters iranien est le principal organisme gouvernemental responsable des initiatives de lutte contre les stupéfiants dans le pays. Il est dirigé par le Président iranien, qui nomme un conseiller et un secrétaire général chargés de superviser les opérations de l’organisme. Celui-ci coordonne les activités de lutte contre la drogue des forces de l’ordre et des autres organismes impliqués dans la prévention de la toxicomanie. En outre, chaque province du pays possède son propre conseil de lutte contre les stupéfiants (Drug Control Council), dont le responsable est nommé par le directeur du Drug Control Headquarters national.

L’organisme cible des stratégies destinées à faire baisser la demande afin de minimiser le nombre de consommateurs de drogues et des mesures permettant de contrôler les approvisionnements, en visant par exemple les réseaux de contrebande de substances illicites.

Ces dernières années, l’Iran a créé des départements relevant du Drug Control Headquarters, dans le cadre de la prévention de la toxicomanie, de la prise en charge des toxicomanes et de la désintoxication.

Stratégies de lutte contre les stupéfiants et plans de sécurité nationaux

AUCUNE DONNÉE DISPONIBLE SUR LES STRATÉGIES NATIONALES.

Règlementations et lois régissant la lutte contre les stupéfiants

Nom:

loi de la République islamique d’Iran relative à la lutte contre les stupéfiants

Publié par:

Conseil de discernement

Date:

8 novembre 1997

Lien Internet:

www.unodc.org/enl/showDocument.do?documentUid=2511&country=IRA

Site Internet de l’auteur de la publication:

non disponible

Faits et statistiques

  • L’Iran est un important pays de transit de drogues illicites. L’héroïne et d’autres opiacés provenant d’Afghanistan et du Pakistan traversent le pays, à destination d’autres pays de la région, d’Europe et même au-delà.
  • Le ministère des Affaires étrangères américain a estimé que plus de 40% de l’opium et des dérivés d’opium produits en Afghanistan pénétraient en Iran.
  • En 2009, l’Iran a été de loin le pays qui a saisi le plus d’héroïne et de morphine illicite au monde, avec 41065 kg saisis en une seule année, soit 41% du total des saisies dans le monde.
  • En 2009, l’Iran a également affiché le taux de saisie d’opium brut le plus élevé, avec 580478kg d’opium saisis, soit 89% du total des saisies dans le monde.
  • 40% des consommateurs d’opiacés en Iran consomment de l’opium brut. Les 60% restants consomment en majorité de l’héroïne.
  • L’Iran occupe le deuxième rang mondial en termes de consommation d’opiacés, avec 2,26% de la population.
  • Les opiacés sont responsables de la majorité des décès liés à la drogue en Iran, que l’on estime à 91 par million d'habitants âgés de 15 à 64 ans.
  • Plus de 20000 personnes atteintes du SIDA ou infectées par le VIH ont été recensées en Iran. On estime que 70% des cas résultent de la consommation de drogues par injection.
  • L’Iran est également un important producteur d’amphétamines et d’autres stimulants dans la région du Moyen-Orient, avec l’émergence, ces dix dernières années, de laboratoires produisant des drogues illicites à grande échelle.
  • Plus de 69 tonnes de résine de cannabis (haschisch) ont été saisies en Iran en 2009.
  • En 2008/09, on a estimé à 660000 le nombre de cures de désintoxication suivies en Iran. 83% de celles-ci concernaient des opiacés, 2,6% des amphétamines et 1,7% du cannabis.

Organisations gouvernementales/non gouvernementales

Iranian Life Quality Improvement Association (ILIA)

Type:

non gouvernemental

Adresse/Contact:

Iranian Life Quality Improvement Association
Emadavar Street
Shahid Avini Highway
Shahr Rey
Tehran

Tél: 55 0907 139 021
Fax: 55966191 021
Email: info@ilia-charity.ir
Site Internet: www.Ilia-charity.ir

La Iranian Life Quality Improvement Association cherche à améliorer les conditions de vie des enfants démunis, à travers notamment des mesures destinées à empêcher, à réduire et à traiter la toxicomanie.


Iran Mental Health Allies Society

Type:

non gouvernemental

Adresse/Contact:

Jamiyate Hamyarane Salamat Ravane Ejtemaei Iran
191 Hedayat st. North Saadi st.
Tehran

Site Internet:

non disponible

ONG spécialisée dans la prévention de la toxicomanie, la réduction des méfaits de la drogue et la prévention du VIH.


Narcotics Anonymous

Type:

non gouvernemental

Adresse/Contact:

Narcotics Anonymous
30 Darbandi Avenue
Tajrish
Tehran
Email: secretary@na-iran.org
Site Internet: www.nairan.org/

Tout comme ses organisations homologues à l’étranger, la section iranienne de Narcotics Anonymous vient en aide et apporte son soutien aux toxicomanes. L’organisation internationale est présente dans environ 130 pays, avec plus de 40000 réunions hebdomadaires pour les toxicomanes en cours de sevrage.


Rebirth

Type:

non gouvernemental

Adresse/Contact:

Rebirth
1st Floor
Zenuz Building
Vahdati st.
Ashrafi Esfahani Blv
Sadeeghiye 2nd Square
Tehran

Tél: +9821 442 52000
Fax: +9821 442 5500 5
Email: Info@rebirth.ir.sms
Site Internet: http://rebirth.ir/en/

Rebirth est une organisation non gouvernementale œuvrant dans le domaine de la prévention et de la prise en charge de la toxicomanie, de la réduction des méfaits des drogues et de la réduction de la demande de drogues. Ses activités incluent des programmes de sensibilisation et de prévention, des cures de désintoxication et des conseils.